LA 5G

  • Par
  • Le 02/10/2020

"À partir de 5 à 10 GHz, une grande partie du rayonnement est soit réfléchie soit absorbée dans la peau, plutôt que dans le corps. Si la 5G a des effets biologiques propres, ce ne sera sans doute pas sur le cerveau...

Comprendre

mais bien plutôt sur des tissus de surface : la peau, l’œil ou le tympan. "

Olivier Merckel est chef de l’unité Agents physiques, nouvelles technologies et grands aménagements à l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses)

A voir : 

FANCE CULTURE  

INSERM

numérique technique informatique informations 5G