Les logiciels libres et l'Etat

  • Par jcgi
  • Le 17/02/2018

Dans son rapport du 8 février 2018, la Cours des comptes propose l'usage des logiciels libres au sein des administrations :

LE RAPPORT
PUBLIC ANNUEL
2018

Tome I - Les observations (synthèse)
page 22 recommandations.
"3.  renforcer   l’attractivité   de   l’État comme   employeur,   en   mobilisant l’ensemble   des   leviers   autres   que   
celui   des   seules   rémunérations   : promotion  du  logiciel  libre  ;  auto-nomisation des équipes ; adaptation
des locaux ; propositions de parcoursde carrière    ;    construction    d’une    
image employeur, etc."

page 152, rapport complet
"Le  recours  aux  logiciels  libres  représente  d’abord  un  enjeu  de
sécurité  et  de  souveraineté.  Il  permet  à  leur  utilisateur  de  s’assurer  des
actions  réalisées  par  le  logiciel,  de  se  protéger  contre  les  fonctions
indésirables  et  éventuellement  de  le  modifier  en  fonction  des  usages
identifiés.  À  l’inverse,  les  solutions  propriétaires  ne  permettent  pas  aux
usagers  de  connaître  l’ensemble  des  actions  d’un  logiciel ;  ils  sont
distribués sans le code-source, qui reste le secret de l’éditeur.  "

Définition logiciels libres :

"Un logiciel libre est un logiciel dont l'utilisation, l'étude, la modification et la duplication par autrui en vue de sa diffusion sont permises, techniquement et légalement, ceci afin de garantir certaines libertés induites, dont le contrôle du programme par l'utilisateur et la possibilité de partage entre individu." -wikipedia-

 

 

JCG-INFORMATIQUE guichard jean claude technique informatique logiciels libre