IA et plan de relance horizon 2031

  • Par jcgi
  • Le 03/12/2021

81 laboratoires d'intelligence artificielle ont été recensés en France (ce serait le plus grand nombre en Europe...

Le plan de relance FRANCE 2030

Le dévellopement de la fibre (en cours massivement actuellement), de la 5G, sur tout le territoire, vont créer de nouvelles façon de vivre le numérique : la transformation sera, radicale et finalement, sur une échelle de temps, très rapide. Transition courte donc, qui obligera chacun à s'adapter. A souhaiter que toutes les nouvelles possibiltés qui seront offertes pourront aboutir à une exploitation concrète au niveau des utilisateurs...

Le plan de relance FRANCE 2030 précise page 10 :

"Condition 3 : maîtriser les technologies numériques souveraines et sûres. Notre capacité à disposer de solutions numériques de confiance, performantes et innovantes et innovante sera décisive pour innover sans sacrifier notre souveraineté technologique dans la plupart des secteurs. Ainsi, il nous faut poursuivre et intensifier les stratégies engagées enmatière de cloud, de quantique, d’intelligence artificielle, de cybersécurité et de 5G.
→ Développer nos solutions nationales en matière de logiciels (poursuite des
stratégies quantique, IA, cybersécurité, 5G et cloud déjà annoncées, qui représentent
près de 3 Md€ du PIA)
→ Permettre l’appropriation de ces solutions, notamment dans l’agriculture (objectif 6),
la santé (objectif 7) et l’industrie (condition 2) "

On notera les 3 secteurs clés qui vont bénéficier de ces nouveaux outils : agriculture, santé, industrie.

Donner un sens à l'intelligence artificielle

CÉDRIC VILLANI,  mathématicien et député de l’Essonne, à de 2017 à 2018 établi un rapport parlementaire sur l'intelligence artificielle

Villani rapport IA

On notera :

- page 64 "Le volet IA doit être intégré dès à présent dans la stratégie de numérisation
de l’État, en particulier dans le cadre du plan Action Publique 2022. Au risque,
dans le cas contraire, d’avoir à opérer une nouvelle remise à plat avant de
pouvoir conduire cette deuxième vague de transformation majeure. Il est
essentiel de profiter de cette vague de numérisation pour saisir dès à présent
les opportunités offertes par l’IA pour les services publics."

-page 67 "Ainsi, le plus grand risque en matière d’IA n’est pas porté par les algorithmes
eux-mêmes, mais plutôt par l’ensemble de la pile technologique (et humaine)
qui permet leur mise en œuvre."

-page 102 "Prendre le problème à bras le corps c’est d’abord reconnaître que nous
allons au-devant d’une transformation d’ampleur du marché du travail, de la
distribution entre le travail humain et le travail de la machine et des modes de
production de la valeur. Et en premier lieu qu’un grand nombre de tâches vont être
automatisables, quelle que soit la rapidité de cette automatisation. "

 

technique informatique numérique intelligence artificielle