mozilla

  • Un Internet sain inclut tout le monde

     

    La fondation MOZILLA, via son navigateur internet FIREFOX, continue de promouvoir ses actions pour un internet accessible à tous, ou chacun peut contribuer, à sa manière, à dévelloper le contenu, la sécurité, l'universalité...l'égalité...

    Les points clés:

    Promouvoir la diversité

    Encourager le respect

    Assurer un accès universel

    D'autre part, MOZILLA à mis en ligne son rapport :

    Le rapport sur la santé d'internet 2018.

    A retenir, extraits :

    "Les nouveautés : Un nombre croissant de personnes
    comprend l’incidence réelle d’Internet sur nos
    sociétés, nos économies et notre bien-être personnel.
    Nous commençons à considérer la santé d’Internet
    non seulement comme un problème technique, mais
    aussi humain."

    " la cybersécurité est souvent présentée comme
    un problème relatif aux hackers, pourtant elle est
    aussi étroitement liée à la santé de l’écosystème
    d’Internet dans son ensemble. D’ici 2020, le
    monde comptera jusqu’à 30 milliards d’appareils
    connectés, y compris des webcams non sécurisées,
    des Babyphones et d’autres appareils pouvant être
    asservis et utilisés collectivement comme une arme.
    La sécurisation de l’Internet des objets représentera
    ainsi un défi qui implique la correction des mauvaises
    pratiques relatives aux logiciels, au matériel et à la
    gouvernance qui fragilisent Internet. "

    "La désinformation en ligne constitue une menace
    majeure pour la santé d’Internet et de toutes les sociétés qu’elle touche en raison du risque de
    désordre politique, de discréditation de la vérité, de
    la haine et des rumeurs qui se propagent dans les
    conflits ou lors de catastrophes, mais également
    à cause des tentatives de rapides rectifications
    des politiciens (avec ou sans arrière-pensées) qui
    peuvent menacer l’ouverture d’Internet."

    "Nous avons pris l’habitude de profiter de services
    Internet gratuits et offrons, en échange, aux
    entreprises l’accès à nos données personnelles,
    qu’elles reconditionnent et revendent aux
    annonceurs numériques qui souhaitent cibler un
    public ou des comportements spécifiques.
    Google et Facebook contrôlent 84 % du chiffre
    d’affaires publicitaire numérique mondial, en dehors
    de la Chine."

    Sur le RGPD européen:

    "Dans les années à venir, nous devrions militer pour des lois
    globales sur la protection des données dans le monde entier
    et inciter les entreprises à prendre la sécurité au sérieux.
    Et oui, nous devrions également choisir de meilleurs mots
    de passe..."

    "... à l’échelle internationale, la plupart
    des internautes ne disposent pas d’assez d’informations pour faire des choix
    éclairés. Personne n’en sait assez sur la façon dont nos données sont collectées,
    partagées, conservées et peut-être réutilisées. De plus, les engagements en matière
    de gouvernance et de liberté d’expression sont tout aussi insuffisants."

     

    "Les gouvernements bloquent des applications
    mobiles ou coupent Internet délibérément, les
    groupes de médias font pression pour obtenir des
    droits d’auteur étendus dans le monde entier et les
    entreprises cherchent à verrouiller et à contrôler
    tout ce qu’elles peuvent : courrier électronique,
    messagerie, médias sociaux, technologie vocale,
    réalité virtuelle, apprentissage automatique des
    machines, etc. pour écraser la concurrence et
    entraver l’innovation."

     

    "Sans un accès Internet abordable, fiable et rapide, le
    développement économique stagne et la population
    est privée d’accès à l’éducation, à la santé et aux
    services gouvernementaux, aux contenus de
    qualité dans sa propre langue ou simplement de
    conversations avec la famille et les amis."

    "Nous devons également être en mesure d’analyser de
    façon critique les informations que nous rencontrons
    en ligne, comme l’a rappelé la débâcle des médias
    sociaux face à la désinformation de l’année passée.
    Même les jeunes considérés comme des  »enfants
    du numérique » ne savent pas intuitivement quand
    remettre en question les contenus qu’ils rencontrent
    ou comment confirmer leur authenticité."

     

    "Hors de la Chine, Internet est dominé par cinq
    entreprises étasuniennes qui ont développé des
    technologies utilisées et appréciées par des milliards
    de personnes. Cependant la consolidation de leur
    pouvoir et leurs modèles économiques qui exigent de
    tout savoir sur tout le monde constituent une menace
    pour la santé d’Internet."

    "Aujourd’hui, une question se trouve au centre des
    préoccupations : comment rééquilibrer les pouvoirs
    entre les plus grandes sociétés Internet et les
    milliards d’entre nous qui utilisent leurs services au
    quotidien ?
    Comment gouverner un monde où une poignée
    d’entreprises possèdent plus de richesse que de
    nombreuses nations ? "

     

    Et, page 52 du rapport, les bonnes pratiques à adopter...